Enfin la dalle chaux bille d'argile coulée !

Publié le par tonio

Bonjour à tous !

En ce dernier WE ensoleillé (heureusement !) de janvier 2012 nous avons coulé la dalle au RDZ.

Le principe était de faire une dalle isolante perspirante et ne craignant pas l'humidité. Notre choix c'est donc orienté vers la chaux (perspirante) et les billes d'argile qui sont isolantes et de très bon régulateur d'humidité !

Après avoir posé un hérisson de cailloux sur 20 cm (10 cm de 40/70mm, puis 10cm de 20/40mm par dessus) j'ai poser des règles en galva (rail de placo) sur des plots pour faire les niveaux de ma dalle (10cm d'epaisseur) en jouant du niveau à bulle !

ensuite il nous à fallu, à 6 bonhommes et deux bétonnières placées à l'entrée de la maison, exactement 4h30 de boulot pour couler les 60 m2 de la pièce principale.

 

Photos-0052.jpg A côté de la bétonne jaune il y avait sa soeur jumelle en vert !

Le mélange dans la bétonnière était le suivant :

1- 30 L d'eau

2- 80L de billes d'argile

3- 35 kg de chaux NHL5

(bien mélanger en agitant la bétonnière qui tourne assez vite)

4- re 80 L de billes d'argile.

 

Ce qui revient concrètement à environs 210 kg de chaux par m3 de billes, un mélange que l'on m'avait conseillé.

Et donc on n'a pas mit de sable dans le mélange. La veille j'avais fait trois essais de mélange dont deux avec du sable, alors effectivement c'est certainement plus solide, mais recherchant surtout le caractère isolant et n'ayant pas de cloison lourde à poser sur ce sol, j'ai choisi l'option sans sable. De plus se payer le luxe des billes d'argile pour ensuite faire un mélange traditionnel 1/3 1/3 1/3 avec du sable et beaucoup de chaux, cela me paraissait gacher la marchandise.

 

on remplie ainsi 2 à 3 brouettes selon leur taille, et les dernières brouettes sont toujours plus grasses (riche en chaux). La méthode que l'on a adopté est donc la suivante:

on déverse la première brouette sur le hérisson, on l'étalle au rateau rapidement sur 5 cm avant l'arrivée de la 2ième brouette plus grasse que l'on deverse par dessus le mélange de la première et, ainsi de suite il faut suivre la cadence, car avec deux bétonnières cela y allait bon train ! De cette façon le mélange s'homogénise a peu près sur les deux couches quand on tire le tout à la règle. Dans de la littéraure en construction écolo on avait lu que ce mélange faisait comme de la pate à crèpe autour des billes : c'est exactement ça !

 

En tout cas, ce mélange sans sable est très léger et deux jour plus tard on peut déjà marcher dessus et sa tient !

Photos-0048

 

Je pense d'ici quelque temps faire un ragréage, chaux sable liquide, pour boucher tout les petits trous à la surface de la dalle pour que le chantier soit plus facile à ballailler par la suite, la tomette ne venant que cet été, après avoir enduit les murs !

 

Sur cette photo vous pouvez voir l'aspect qu'à la dalle avec pour echelle une planche de volige.

 

Comme vous le voyez ce n'est pas lisse !

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur cette photo on aperçoit la bande résiliante en liège qui fait la rupture capilaire au niveau du mur. l'objectif est d'éviter l'humidité dans les carreaux de terre cuite en bord de mur.          Photos-0053

Publié dans journal de bord

Commenter cet article

chomat 31/10/2013 08:17

Bonjour, je suis intéressé par votre retour d'expérience. Est-ce que l'on peut mettre ce type de dalle pour un zone d'habitation ? avec seulement des cloison dessus puis un planché bois.
ESt-ce que cette dalle est stable et que l'on peut marcher dessus ?
Merci d'avance pour les info ?

benj 25/07/2013 15:49

Très intéressant, je pense faire pareil. Des questions me tracasse tout de meme:
_Pourquoi utiliser de la NHL5 plutot que la 3,5?
_Quelle est la granulométrie des bille d'argile?

Cordialement.
Benjamin